Sur la chaîne américaine CBS, Emmanuel Macron dit vouloir « déconstruire notre histoire » pour satisfaire les minorités

Par Marine
506 vues

À la télévision américaine, Emmanuel Macron se lâche, préconisant de « déconstruire notre histoire » pour faire preuve de repentance. 

La question se pose lorsque l’on écoute l’interview donnée par Emmanuel Macron à la chaîne CBS juste après avoir lu son très commenté entretien dans Le Figaro. Le président de la République est-il en train de nous trahir ?

D’un côté, Emmanuel Macron promet d’être intraitable sur la question du séparatisme islamiste et rejette l’idée d’un « racisme systémique »  ; de l’autre, il reprend l’antienne déconstructiviste des adeptes des mouvements décoloniaux. En effet, celui qui a été élu par les Français en 2017 a déclaré au cours de l’entretien diffusé par la chaîne américaine CBS le 18 avril que la France devait « d’une certaine manière déconstruire [sa] propre histoire ».

Interrogé depuis l’Élysée par la journaliste Margaret Brennan sur l’une de ses précédentes déclarations à propos des différences entre son pays et les États-Unis concernant les questions ethniques, Emmanuel Macron a expliqué qu’en dépit d’un passé différent, les deux nations avaient en commun de devoir faire face à la « question de la race, qui est au cœur même de notre société et qui crée beaucoup de tensions quand des gens sont fondamentalement victimes de discrimination ».

« Dans vos sociétés, vous avez connu la ségrégation que vous avez réussi à abandonner dans les années 1960. La France, elle, était un État « colonial » et de par son passé, l’Hexagone appartient toujours à la catégorie des pays coloniaux avec toujours de l’immigration, avec beaucoup de gens venant des anciennes colonies et, par exemple, du continent africain. » rappelle Emmanuel Macron.

« Ma conviction est que nous devons aborder cette question en commençant par la transparence et une évaluation équitable. C’est pourquoi j’ai lancé de nouvelles plateformes pour lutter contre la discrimination, le racisme, etc. Deuxièmement, un dialogue calme et ouvert pour comprendre comment cela s’est passé et d’une certaine manière déconstruire notre propre histoire», a développé Emmanuel Macron à propos du passé colonial de la France.

Aller « aux racines du phénomène », lancer de nouvelles politiques « pour nous débarrasser du racisme » : le progressisme déconstructeur de notre Président semble n’avoir aucune limite.

 

  • Crédits photo : Capture d’écran Twitter.

ça pourrait aussi vous interesser

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire Plus