Pour Gabriel Attal, Astérix sera victime de la cancel culture en 2025

Par Marine
291 vues

Le porte-parole du gouvernement s’est prêté au jeu du journal l’Opinion qui a invité différentes personnalités à imaginer à quoi ressemblera l’actualité en 2025.

Roselyne Bachelot pense à Notre-Dame, Manuel Valls imagine Marine le Pen à l’Élysée et Gabriel Attal se penche sur le destin d’Astérix. À l’occasion du 2000ème numéro de l’Opinion, le quotidien libéral a recensé les textes de plusieurs personnalités qui se sont projetées en 2025 afin d’envisager les actualités qui feront la Une des médias français.

Plusieurs membres du gouvernement se sont prêtés au jeu en s’inventant une actualité liée à leur ministère. Pour Jean-Michel Blanquer, l’école en France aura rattrapé son retard dans les classements internationaux. Pour Eric Dupond-Moretti, les procès seront tous filmés. Et la féministe Marlène Schiappa imagine un pays où les hommes réclameront des quotas face à la féminisation des fonctions dirigeantes des entreprises.

#BoycottAstérix

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal imagine le personnage de Bande dessinée Astérix au coeur d’une polémique après la parution de timbres à l’occasion du 60ème anniversaire de l’album Le Tour de Gaule d’Astérix. À l’instar du mouvement « Me too », l’indignation va s’échauffer sur tweeter avec un post de @LuluLaVigie41 : « Sexiste, âgiste, grossophobe… Dégoût. #BoycottAstérix ». Très vite, le hashtag anti Astérix devient viral et le monde politique est contraint de réagir.

Dans son récit, Gabriel Attal évoque une Assemblée parlementaire au cours de laquelle un député des rangs de l’extrême gauche interpelle le Premier ministre en s’indignant de la discrimination dont est victime le barde Assurancetourix parce qu’il chante mal mais aussi de la mise à l’honneur de sangliers lors des banquets en fin d’album. Le porte-parole du gouvernement va même jusqu’à imaginer une tribune signée par 189 « libres penseurs » et titrée : « En idéalisant la Gaule lointaine, Astérix porte les germes du fascisme. »

Les maires Verts des grandes villes font interdire la vente de BD Astérix dans leur commune

Mea culpa de Facebook n’ayant pas censuré les images de la bande dessinée, les maires Verts des grandes villes communiquent sur les mesures qu’ils ont prises pour faire interdire Astérix dans leur commune. Gabriel Attal envisage une véritable « cancel culture » d’Astérix d’ici quelques années en France.

Quid des livres qui complètent les bibliothèques d’enfants ou de collectionneurs ? Gabriel Attal ne l’évoque pas mais on peut aisément imaginer un capitaine Beatty inspecter nos bibliothèques pour y brûler le moindre exemplaire de notre mythique Gaulois, comme le ferait le personnage du roman de Ray Bradbury.

Gabriel Attal reste prudent en affirmant dans sa fiction que la situation se sera calmée : « Aujourd’hui, toutefois, la pression retombe. Le retour à la télévision des dessins animés Bip Bip et le coyote a déchaîné les passions des comptes vegan qui accusent le programme d’actes de cruauté sur les animaux. ” En 2021, on riait de ces polémiques ; aujourd’hui, elles sont notre quotidien… Bientôt, toute création sera suspecte, tout débat proscrit, tout passé réécrit. Il faut se ressaisir “, se désole, sous couvert d’anonymat, la patronne d’une grande université. »

ça pourrait aussi vous interesser

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire Plus