L’Oregon se donne pour mission de lutter contre les mathématiques « racistes »

Par Marine
994 vues

Le ministère de l’Éducation de l’Oregon a récemment encouragé les enseignants de collèges à s’inscrire à une formation qui encourage « l’ethnomathématique » et fait valoir, entre autres, que rechercher la bonne réponse est un réflexe de suprémaciste blanc. 

« Rendre les maths moins racistes, c’est la directive donnée par le ministère de l’Éduction de l’Oregon aux enseignants de collèges et lycées » nous indique  un article du New York Post. Les professeurs sont invités à participer à un « Cours pour élargir l’équité dans les mathématiques ». Une boite à outils mise en ligne leur permettra de comprendre en quoi les maths sont racistes et comment corriger cela.

Cette boîte à outils offre, entre autres, des clés pour comprendre comment la « culture de la suprématie blanche » aurait « infiltré les salles de classe de mathématiques ». Parmi les propositions considérées comme excluant les minorités, il y a « l’objectif est d’obtenir la bonne réponse », « les étudiants sont tenus de montrer leur travail » et d’autres. Le programme propose ainsi de « soutenir l’idée qu’il y a toujours de bonnes et de mauvaises réponses perpétuant l’objectivité ».

Proposer au moins deux réponses susceptibles de résoudre un problème.

Le directeur des communications de l’ODE, Marc Siegel, a également défendu le programme éducatif « Mathématiques équitables », affirmant qu’il « aide les éducateurs à obtenir les clés de l’engagement, à développer des stratégies pour obtenir des résultats équitables pour les étudiants noirs et étrangers , et à rejoindre une communauté de praticiens ».

Un manuel associé « Démanteler le racisme »,  identifie de la même manière « l’objectivité » – définie comme la qualité de ce qui est conforme à la réalité, d’un jugement qui décrit les faits avec exactitude – est jugée par les auteurs du manuel comme une caractéristique de la suprématie blanche. Au lieu de se concentrer sur une seule bonne réponse, la boîte à outils encourage les enseignants à « proposer au moins deux réponses susceptibles de résoudre ce problème ». 

Cette formation pour l’équité dans les mathématiques encourage également les enseignants à « centrer l’ethnomathématique », ce qui comprend une variété de lignes directrices. L’un d’eux demande aux éducateurs « d’identifier et de contester les façons dont les mathématiques sont utilisées pour défendre les opinions capitalistes, impérialistes et racistes ». 

Une initiative qui intervient alors que la question de la représentativité des minorités ethniques dans les entreprises, sur les réseaux sociaux transcende une bonne partie de la classe politique américaine.

 

  • Crédits photo : Pixabay.

ça pourrait aussi vous interesser

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire Plus