Les chroniques de Guillaume Meurice : faire rire les Bobos en se moquant des Français

Par Marine
490 vues

Dans sa chronique quotidienne sur France Inter, l’humoriste Guillaume Meurice commente l’actualité. Connu pour ses micro-trottoirs, il utilise sa tribune sur le service public pour nous partager ses enregistrements et n’hésite pas à railler les propos des Français qui prennent le temps de lui répondre. On ricane bien sur France Inter.  

Du journalisme de terrain, c’est ce que prétend faire Guillaume Meurice pour sa chronique « Le Moment Meurice » dans l’émission « Par Jupiter! » sur France Inter. Son outil ? Le micro trottoir : il va dans la rue et sur les marchés pour poser aux Français des questions autour d’un sujet d’actualité. « C’est ce qu’il aime faire par-dessus tout».

Et ce lundi « les grands gagnants des césars du racisme sont : Les Roms ! » lance le chroniqueur avant de démarrer une séquence consacrée au récent sondage de l’Ifop commandé par SOS Racisme et UEJF publié dans le JDD. Ce sondage avait pour but de « mesurer les préjugés et la prégnance du racisme dans la société ». Les résultats du sondage sont paradoxaux car cette étude montre que la majorité des sondés considèrent qu’il y a un développement du racisme en France. Elle montre aussi que certaines catégories de personnes sont jugées « trop nombreuses en France ». C’est ainsi le cas pour les Roms (50 %), les musulmans (43 %), les Maghrébins (43 %), les étrangers en général (40 %), les Noirs (23 %), les Asiatiques (12 %), les catholiques (9 %), les juifs (8 %), les protestants (7 %). Guillaume Meurice en a fait l’objet de son micro-trottoir pour pouvoir comparer les résultats du sondage avec les discours qu’il allait récupérer.

On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde.

« On commence avec une dame qui n’aime pas les Roms » avance-t-il pour introduire l’enregistrement audio d’une femme qui a pris le temps de lui répondre. L’humoriste de France inter qui n’est pas avare en sarcasmes poursuit en se moquant d’un homme qui affirme à son micro – sans avoir de chiffres à l’appui – que « 99% des mineurs isolés sont en fait majeurs » . Si ce dernier avait su qu’il allait être qualifié d’« institut de statistiques trouvé dans la rue » peut-être qu’il aurait réfléchi à deux fois avant de discuter avec le chroniqueur. Les témoignages diffusés sur la Radio de service public peuvent faire sourire pour leur spontanéité, mais ils permettent surtout à monsieur Meurice qui les commente non sans condescendance de faire glousser l’assistance. Si l’on peut rire de tout, France Inter rit surtout de nous.

 

  • Crédits photo : capture d’écran Youtube.

ça pourrait aussi vous interesser

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire Plus