En s’attaquant aux « Boomers », l’écologiste Julien Bayou plante une bonne partie de son électorat

Par Marine
900 vues

Par des visuels appelant les jeunes à s’inscrire sur les listes électorales en prévision des élections régionales qui se tiendront les 20 et 27 juin prochain, le candidat EELV en Ile-de-France Julien Bayou s’est attiré les foudres des « Boomers ». 

Vendredi, le leader d’Europe Ecologie Les Verts partageait, sur Facebook, une affiche appelant les électeurs non inscrits sur les listes électorales – 1,5 million de personnes dans la région qu’il convoite – à se mobiliser et à participer au prochain scrutin, tout en sous-entendant que les personnes plus âgées ne se soucient pas de l’environnement.

Une dizaine de vignettes incitaient ses sympathisants à aller voter, et ainsi faire barrage aux « fachos » de Génération identitaire, « aux chasseurs », à Gérald Darmanin et sa loi « sécurité globale » et, enfin, aux … « boomers ». Comme le rapporte francetvinfo, l’une des images faisait apparaître des personnes âgées souriant, avec en légende : « Les boomers, eux, ont prévu d’aller voter ». L’expression « boomers », utilisée par les jeunes pour moquer leurs aînés, n’a pas fait l’unanimité. Pour convaincre de sa bonne foi, Julien Bayou a assuré que « sa conception de l’écologie (était) de rassembler l’ensemble des forces et des générations » et non d’en discriminer une.

Image

Le message n’aura tenu que deux jours puisque dimanche, l’élu EELV a présenté ses excuses aux personnes qui auraient pu être blessé par ce visuel. Mais trop tard pour notre cher écologiste puisqu’à partir du moment où la toile s’est emballée, il n’est plus possible de rétropédaler.  « Cher Julien Bayou, (…) l’âgisme est hélas la plus banale et la plus admise des discriminations, cette affiche en est un exemple. Comme toute discrimination, elle repose sur des stéréotypes », a aussitôt twitté le socialiste Jérôme Guedj, conseiller départemental de l’Essonne, et l’un des plus fervents soutiens d’Audrey Pulvar, adversaire de Bayou pour les prochaines élections régionales. Sur BFMTV, François Bayrou s’est également indigné déclarant que « Cette campagne dit : “On ne regarde pas les gens comme des citoyens, on les regarde comme appartenant à une catégorie, une communauté ” et que c’est la catégorie et la communauté qui font le vote ».

Si les verts espèrent gagner la présidentielle avec le vote des jeunes gauchistes, on n’est pas prêt d’en voir un à l’Élysée et ça c’est une bonne nouvelle.

Julien Bayou a néanmoins pu compter sur le soutien de quelques rares figures écolos : « Le temps ne fait rien à l’affaire, boomer c’est moins une question d’âge qu’un état d’esprit », a twitté Eva Joly, candidate des Verts à la présidentielle de 2012. Ou encore l’ancien député EELV Sergio Coronado qui a justifié que le terme « boomers » résumait bien l’idée suivante : « Votre génération a connu le plein-emploi, elle a consommé sans limites, n’a pas pris soin de la planète et vous voulez encore nous expliquer ce que nous devons faire ? Vous avez échoué. Laissez-nous gérer maintenant. »

« Le plus amusant » affirme Elisabeth Lévy au micro de Sud Radio ce lundi matin, « c’est que Julien Bayou se plante totalement. À Paris où le retraité fait du vélo ou mange bio, il y en a un tiers qui vote écolo. Ce n’est pas sur que Julien Bayou engrange chez les jeunes ce qu’il perd en insultant les Boomers. Si les verts espèrent gagner la présidentielle avec le vote des jeunes gauchistes, on n’est pas prêt d’en voir un à l’Elysée et ça c’est une bonne nouvelle. » 

 

  • Crédits photo : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

ça pourrait aussi vous interesser

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire Plus