Autocensure : des jeunes s’empêchent de parler du climat craignant la cancel culture

Par Marine
87 vues

Selon une étude relayée dimanche 2 janvier 2022 par Forbes, les jeunes sont nombreux à s’empêcher de s’exprimer sur le climat par crainte de subir la « cancel culture ». 

La jeunesse s’autocensure lorsqu’il s’agit d’évoquer le climat. C’est ce que démontre une étude réalisée pour un nouveau rapport Virgin Media 02 et l’organisation caritative environnementale Global Action Plan. Selon ces recherches, 25% des jeunes âgés de 16 à 24 ans s’abstiennent de parler de la crise climatique par peur d’être jugés par leurs pairs. Également, 10% d’entre eux affirment ne rien poster sur les réseaux sociaux concernant ce sujet parce qu’ils craignent la « cancel culture ». 

Ce que ces jeunes craignent précisément c’est de se voir opposer un manque de connaissance sur le sujet. « Être la première personne à s’exprimer et à agir demande du courage. Les jeunes ont peur de se tromper sur les faits et d’être jugés par leurs amis », a déclaré Francisca Rockey, militante écologiste auprès des jeunes.

Les jeunes préfèrent se taire que de subir un lynchage en règle de la cancel culture sur les réseaux sociaux

Et comme un symptôme de cette société moralisatrice, les jeunes craignent de ne pas être assez légitimes à évoquer le sujet du climat. En effet, n’étant pas certains d’être eux-même irréprochables en termes de comportements écologiques, ils s’abstiennent de donner leur avis. Dans ce cas, ils préfèrent se taire que de subir un lynchage en règle sur les réseaux sociaux. 

Si beaucoup de jeunes sont réticents à parler du changement climatique, ils sont en revanche plus nombreux à ne pas craindre de s’exprimer sur des sujets de société tels que le racisme et les droits des minorités LGBTQ.

 

  • Crédit photo : Anthony Freda – The New-York Times

ça pourrait aussi vous interesser

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire Plus