Assa Traoré dans tous ses états après une altercation devant le théâtre de l’Odéon

Par Marine
799 vues

En marge d’une manifestation au théâtre de l’Odéon pour la défense de la Culture, Assa Traoré a été prise à partie par un homme qui l’accuse d’être une raciste anti-blancs.

Sur son compte Twitter, le site d’information d’extrême gauche Révolution permanente a posté une vidéo de la manifestation qui se déroulait devant le théâtre de l’Odéon, mardi 16 mars. Vidéo dans laquelle Assa Traoré, présente, est prise à partie par certains manifestants. Au début de l’extrait, Assa Traoré semble déjà au cœur de vifs échanges avec un manifestant dans une petite foule. Elle prend la parole dans le brouhaha ambiant : « La honte, la honte, ouuh […] c’est intéressant ce qui est en train de se passer là […] Il est pour la mort d’Adama Traoré, voilà ce visage », accuse-t-elle en direction du manifestant, avant de se saisir de son téléphone pour filmer l’homme en survêtement. Le manifestant réagit à son tour et lance à la militante indigéniste : « T’es une raciste antiblanche, t’aimes pas la France, t’aimes pas les Français. Dégage, dégage, retourne au Mali connasse ! »

Taha Bouhafs, militant anti-police et ami de la soeur d’Adama Traoré a à son tour diffusé sur Twitter une vidéo qui semble avoir été prise à la suite de l’altercation. On y voit Assa Traoré réprimander un agent de police qui n’a pas arrêté son offenseur. « Vous laissez partir un raciste de l’extrême droite, comme ça se balader dans la rue ? (…) Vous laissez repartir un membre de l’extrême droite ? C’est un scandal » scande-t-elle aux forces de police. En gesticulant et en criant plus fort que la police, celle qui a fondé le comité « La vérité pour Adama » en hommage à son frère décédé le 19 juillet 2016 semble vouloir emporter l’adhésion des témoins de la scène.

  • Crédits photo : capture d’écran Twitter.

ça pourrait aussi vous interesser

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire Plus