Accusé de racisme, le Monopoly se réinvente-t-il en “Woke-opoly” ?

Par Marine
436 vues

Afin de « dépoussiérer » l’image du Monopoly, la marque Hasbro invite les internautes à modifier le contenu des cartes du jeu. Une décision qui intervient quelques semaines après la publication d’un article sur « The Atlantic » accusant le Monopoly de véhiculer des clichés racistes. 

Le Monopoly est une référence dans le monde du jeu de plateau. Créé en 1970 par le concepteur américain Charles Darrow, le Monopoly est l’un des plus célèbres et des plus vieux jeux de société en France. Le but du jeu est de ruiner ses adversaires par l’intermédiaire d’opérations immobilières.

À l’occasion de ses 86 ans, Hasbro, la marque propriétaire du jeu a décidé de faire changer certaines cartes aux messages jugés « datés » tels que «  gagner un concours de beauté ». Depuis le 19 mars et jusqu’au 9 avril, les internautes sont invités à participer à un grand sondage en ligne pour choisir 16 nouvelles cartes « Caisses de communauté » parmi 32 proposées. « Celles-ci devraient intégrer les boîtes dès l’été prochain, afin d’être commercialisées dans le monde entier à partir de l’automne. » indique Le Parisien. Parmi les messages proposés, il y a des actions communautaires comme « faire du shopping local toute la semaine », « sauver un animal domestique » ou « aider à entretenir le jardin communautaire ». D’autres scénarios incluent des récompenses pour la « visite d’un voisin âgé », « la participation à une vente de pâtisseries de l’école » ou « un don de sang ». On peut même être félicité d’être un bon ami : « appelez votre ami si il vit une journée difficile et il pourra plus tard vous faire sortir de prison ». En permettant aux joueurs de voter, Hasbro souhaite leur permettre d’être les acteurs du changement.

On s’inscrit dans les tendances actuelles de la société.

Un changement qui était nécessaire pour la marque. « Depuis que Monopoly est devenu un nom familier il y a plus de 85 ans, le monde a changé et a adopté un nouveau sens de la communauté – en particulier après l’année sans précédent de 2020 » affirme Anne Leonhardi, directrice marketing chez Hasbro dans un communiqué. Elle ajoute que « la communauté est plus importante depuis qu’on est touché par le covid. C’est le moment de donner aux fans de tous les pays la chance de montrer ce que signifie la communauté pour eux en votant sur les nouvelles cartes qui feront partie de la caisse de communauté ».

Bien que l’entreprise américaine, qui possède aussi les marques M. Patate et Play-Doh, assure que « le Monopoly ne deviendra ni militant ni précurseur » l’annonce du changement a suscité des moqueries. Plusieurs utilisateurs de Twitter se sont amusés à renommer le Monopoly en « Woke-opoly », jeux de mot faisant référence aux groupes de personnes dites « woke » qui militent en faveur des minorités et contre le racisme. Un utilisateur de Twitter a même publié une version modifiée du tableau classique de Monopoly, avec des possibilités du XXIe siècle « changement de sexe, » «Démantèlement», et « Collecter de l’argent en téléphonant à papa ».

Si certains regrettent de voir encore un classique subir les outrages de la mode, les éternels fans du Monopoly peuvent encore voter pour les cartes qu’ils aimeraient voir sur MonopolyCommunityChest.com jusqu’au 9 avril.

 

  • Crédits photo : Pixabay

ça pourrait aussi vous interesser

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire Plus